Les rapaces de France

Publié le Mis à jour le

Un milan royal - photo René Roger (source : http://rapaces.lpo.fr/milan-royal/)
Un milan royal – photo René Roger (source : http://rapaces.lpo.fr/milan-royal/)

Un rapace est un oiseau carnivore, prédateur ou charognard, et donc équipé d’organes tranchants tels qu’un bec crochu ou des serres. Leur système digestif ne leur permettant pas de digérer intégralement leurs proies (sauf le Gypaète barbu), ils produisent des pelotes de réjections, composées de poils, os et chitine.

Le cas de la France

Avec plus de 60% des espèces de rapaces nicheurs en Europe (25 espèces sur 40, dont 23 nicheuses régulières), la France a une grande responsabilité en matière de conservation de cette biodiversité, bien que de nombreuses espèces y ont fortement régressé ou ont localement disparu.

Il faut savoir que les 3/4 des rapaces diurnes d’Europe occidentale se reproduisent sur le territoire français. Et 21% des effectifs de rapaces d’Europe de l’ouest (soit 286 000 à 392 000 couples reproducteurs) sont présents en France d’après l’IFEN**, concentrés sur 13 espèces (qui représentent 10% de ces effectifs). Certaines espèces sont peu abondantes en France, comme le busard Saint-Martin et le Milan noir, mais représentent plus de 50% de leurs effectifs en Europe de l’ouest. Enfin, sur 23 espèces de nicheurs réguliers en France métropolitaine, sept sont considérées comme très rares (moins de cent couples) et quatre n’excèdent pas 2 000 couples.

La majorité de la population de rapaces en France est fournie par la Buse variable (43% !) et le Faucon crécerelle (25%).

En France métropolitaine, les rapaces sont principalement présents dans les régions Auvergne, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Midi-Pyrénées.

Les espèces présentes en France

Avant de les étudier prochainement plus en détails, voyons d’abord qui sont les différents rapaces de France (énumération récupérée d’un article wikipédia dont j’ai volontairement laissé les liens vers chaque taxon).

Les oiseaux dits rapaces sont regroupés en 5 familles sur le territoire français (métropole + Corse). On dénombre ainsi:

– les Falconidés,

– les Strigidés et les Titonidés,

– les Accipitridés et les Pandionidés.

Seuls les Strigidés et les Titonidés sont nocturnes. On y retrouve respectivement 10 et 1 espèces, dont 8 nicheurs : Aegolius funereus (Nyctale de Tengmalm – nicheur), Asio flammeus (Hibou des marais – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Asio otus (Hibou moyen-duc – nicheur), Athene noctua (Chevêche d’Athéna – nicheur), Bubo bubo (Grand-duc d’Europe – nicheur), Bubo scandiacus (Harfang des neiges), Glaucidium passerinum (Chevêchette d’Europe – nicheur, vulnérable sur la liste UICN* française), Otus scops (Petit-duc scops – nicheur), Strix aluco (Chouette hulotte – nicheur), Surnia ulula (Chouette épervière), Tyto alba (Effraie des clochers – nicheur).

Chez les Falconidés on a 11 espèces, dont 5 nicheurs : Falco biarmicus (Faucon lanier), Falco cherrug (Faucon sacre), Falco columbarius (Faucon émerillon), Falco concolor (Faucon concolore), Falco eleonorae (Faucon d’Éléonore), Falco naumanni (Faucon crécerellette – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Falco peregrinus (Faucon pèlerin – nicheur), Falco rusticolus (Faucon gerfaut), Falco subbuteo (Faucon hobereau – nicheur), Falco tinnunculus (Faucon crécerelle – nicheur), Falco vespertinus (Faucon kobez).

Dans la famille des Pandionidés, une seule espèce est présente en France : le Pandion haliaetus (Balbuzard pêcheur – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française).

Enfin, la famille la plus connue du grand public, les Accipitridés, présente 28 espèces dont 20 nicheurs : Accipiter gentilis (Autour des palombes – nicheur), Accipiter nisus (Épervier d’Europe – nicheur), Aegypius monachus (Vautour moine – nicheur, en danger critique d’extinction sur la liste UICN française), Gypaetus barbatus (Gypaète barbu – nicheur, en danger sur la liste UICN française), Gyps fulvus (Vautour fauve – nicheur), Neophron percnopterus (Vautour percnoptère – nicheur, en danger sur la liste UICN française), Torgos tracheliotos (Vautour oricou), Aquila adalberti (Aigle ibérique), Aquila chrysaetos (Aigle royal – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Aquila clanga (Aigle criard), Aquila fasciata (Aigle de Bonelli – nicheur, en danger sur la liste UICN française), Aquila heliaca (Aigle impérial), Aquila nipalensis (Aigle des steppes), Aquila pomarina (Aigle pomarin – nicheur), Buteo buteo (Buse variable – nicheur), Buteo lagopus (Buse pattue), Buteo rufinus (Buse féroce), Haliaeetus albicilla (Pygargue à queue blanche – nicheur), Hieraaetus pennatus (Aigle botté – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Circaetus gallicus (Circaète Jean-le-Blanc – nicheur), Circus aeruginosus (Busard des roseaux – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Circus cyaneus (Busard Saint-Martin – nicheur), Circus macrourus (Busard pâle), Circus pygargus (Busard cendré – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Elanus caeruleus (Élanion blac – nicheur, en danger sur la liste UICN), Milvus migrans (Milan noir – nicheur), Milvus milvus (Milan royal – nicheur, vulnérable sur la liste UICN française), Pernis apivorus (Bondrée apivore – nicheur).

Rappelons que la liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial de référence sur le risque d’extinction des espèces végétales et animales de la planète.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient participer à la sauvegarde des rapaces en France, je vous invite fortement à vous rapprocher de la LPO qui mène une mission sur ces majestieux prédateurs (oui, je suis de partie pris !). Vous trouverez toutes les informations sur leur site :  http://rapaces.lpo.fr/

Le site de la mission rapace de la LPO
Le site de la mission rapace de la LPO

* Union Internationale pour la Conservation de la Nature

** Institut Français de l’Environnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s