L’Ours brun et sa conservation en France

Publié le Mis à jour le

L'ours brun Ursus arctos
Source : http://www.wwf.fr/s-informer/actualites/les-ours-une-chance-pour-les-pyrenees

L’Ours brun est en déclin depuis l’époque romaine. Vers l’an 1000, il était encore présent dans toutes les forêts de montagne françaises mais ses zones d’habitat se réduisent au 16ème siècle aux parties les plus inaccessibles des Vosges, du Jura, du Massif Central, des Alpes et des Pyrénées. A la fin du 18ème siècle, le développement des activités humaines telles que le pastoralisme ou l’exploitation forestière accentue sa disparition et au milieu du 19ème siècle, sa présence n’est plus constatée que dans 14 départements : dans le Jura (d’où il disparait vers 1860), dans les Alpes (où la dernière observation d’ours a eu lieu en 1937) et dans les Pyrénées (où sa population atteint quasiment l’extinction à la fin du 19ème siècle avec seulement 6 individus).

L’Ours brun est l’espèce la plus répandue des Ursidés. Il occupe environ 5 millions de km² au nord-ouest de l’Amérique du Nord, 800 000 km² en Europe, et la plupart du nord de l’Asie. Ses populations les plus importantes sont en Russie, Alaska et au Canada. Du fait de cette grande répartition, Ursus arctos figure dans la catégorie « moins concerné » sur la liste rouge de l’UICN. Dans ces conditions, on peut se demander pourquoi conserver l’Ours en France ?

Déjà parce que la France a des obligations légales. Elle s’est engagée à conserver la biodiversité en ratifiant la Convention sur la Diversité Biologique.

De plus, l’Ours brun figure en Annexes 2 & 4 de la directive Habitats, qui regroupent respectivement les espèces dont la conservation nécessite la désignation de Zones Spéciales de Conservation et les espèces strictement protégées.

Il figure aussi en Annexe II de la Convention de Berne, c’est-à-dire comme espèce strictement protégée. La France, doit donc prendre des mesures pour maintenir une population d’Ours viable.

Enfin, par sa résolution du 17 février 1989, le Parlement européen invite la Commission européenne à favoriser l’émergence de programmes pour la protection de l’Ours brun en Europe et à soutenir les programmes existants. Et par sa résolution du 22 avril 1994, le Parlement européen invite la Commission européenne à ne pas soutenir et ne pas financer le développement d’activités ayant un impact négatif sur les populations d’ours.

En outre, l’Homme est responsable de la 6ème crise d’extinction, et notamment de la disparition de l’Ours dans les Pyrénées. Il se doit de conserver cette espèce pour sa valeur d’existence, mais aussi pour sa valeur de legs.

Enfin, l’Ours a une valeur écologique. Il améliore l’état sanitaire des populations en prélevant les individus les plus faibles, c’est-à-dire les malades et les âgés. Il est scientifiquement reconnu que plus un milieu est diversifié, mieux il répond aux perturbations, qu’elles soient naturelles ou anthropiques.

Sans la capture en Slovénie et le relâcher de 2 femelles en 96 et d’un mâle en 97 dans le cadre du programme de réintroduction en Pyrénées centrales, l’Ours brun aurait disparu de France. Mais en 97 et 2004, deux ourses suitées ont été abattues. Bien que la réintroduction ait amené la population d’Ours des Pyrénées à une quinzaine d’individus en 2003, celle-ci ne peut pas être considérée comme viable à long terme du fait d’un nombre de femelles insuffisant et de problèmes de consanguinité. Le gouvernement français a ainsi mis en œuvre un plan de renforcement avec un apport de 4 femelles & d’un mâle au printemps 2006.

L’arbre généalogique suivant récapitule les réintroductions d’ours et l’évolution de la population depuis 1996. On constate malheureusement une mortalité élevée et rapide des ours réintroduits. Ce qui nous amène une nouvelle fois à rappeler que la survie d’une espèce ne peut se faire sans la volonté des populations humaines locales à défendre leur patrimoine sauvage.

Arbre généalogique de la population d’ours brun dans les Pyrénées de 1996 à 2012. O.N.C.F.S. Equipe Ours
Arbre généalogique de la population d’ours brun dans les Pyrénées de 1996 à 2012. O.N.C.F.S. Equipe Ours
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s